Comment Fonctionne Un Gilet Pare-Balles?

0
503
gilet pare balles

Lorsqu’une balle d’arme de poing frappe un gilet pare-balles, elle est prise dans un «tissu» de fibres très fortes. Ces fibres absorbent et dispersent l’énergie d’impact transmise au gilet pare-balles par la balle, ce qui provoque la déformation de la balle ou son «champignon». Une énergie supplémentaire est absorbée par chaque couche successive de matériau dans des gilets pare-balles, jusqu’à ce que la balle soit arrêtée.

Une énergie supplémentaire est absorbée par chaque couche successive de matériau dans le panneau balistique.

Parce que les fibres travaillent ensemble dans la couche individuelle et avec d’autres couches de matériau dans le gilet, une large zone du gilet pare-balles est impliquée dans la prévention de la pénétration de la balle. Cela aide également à dissiper les forces qui peuvent causer des blessures non pénétrantes (ce qu’on appelle communément un «traumatisme contondant») aux organes internes. Malheureusement, à l’heure actuelle, il n’existe aucun matériau permettant de concevoir une protection balistique à partir d’une seule couche.

À l’heure actuelle, la génération moderne de gilets pare-balles discret peut offrir une protection à différents niveaux, conçue pour faire échec aux munitions d’armes de poing à basse et moyenne énergie les plus courantes. Les gilets pare-balles conçus pour résister aux tirs de fusil sont soit de construction semi-rigide, soit de construction rigide, incorporant généralement des matériaux durs tels que la céramique ou des métaux. En raison de son poids et de son encombrement, il est peu pratique pour une utilisation de routine par les agents en uniforme et est réservé à une utilisation dans des situations tactiques où il est porté à l’extérieur pendant de courtes périodes lorsqu’il est confronté à des menaces de niveau supérieur.

Vous trouverez ci-dessous un petit film qui montre l’impact d’une balle. Cette émission a été diffusée par Discovery Channel Europe.

Matériaux utilisés pour la fabrication de panneaux balistiques

Plusieurs fabricants de matériaux de gilet pare-balles ont été impliqués dans le développement et le raffinage de matériaux utilisés dans les protections balistiques.

À propos du Kevlar®

DuPont de Nemours protège les forces de l’ordre depuis plus de 25 ans, en utilisant sa fibre de marque Kevlar, créée en 1965. C’était le premier matériau de ce type à être utilisé dans la génération actuelle de gilets pare-balles dissimulables.

Qu’est-ce que le Kevlar?

Il s’agit d’une fibre organique artificielle dotée de diverses propriétés permettant une résistance élevée à la charge, une résistance élevée aux coupures et une résistance élevée aux produits chimiques. elle résiste aux flammes, ne se liquéfie pas, ne se ramollit pas, et elle n’est pas affecté par la saturation en eau.

Historique du Kevlar

L’existence de Kevlar sur le marché est le fruit du travail de Stephanie Kwolek. Après la création initiale et en 1971, il a été mis sur le marché. DuPont a mis au point du Kevlar 29 au début des années 1970, considéré comme la première génération de fibres résistant aux balles. Cette fibre a contribué à la création de gilets pare-balles souples et discrets.

Le Kevlar 129 est la deuxième génération. Il a été mis sur le marché en 1988 et offrait une protection balistique encore plus élevée, notamment contre le calibre 9 mm FMJ. Kevlar Correctional, en 1995, a procuré aux agents de sécurité et aux forces de l’ordre une protection contre les perforations.

Kevlar XP

Le Kevlar XP est une nouvelle évolution qui réduit de près de 15% la déformation de la face arrière. La technologie Soft Body Armor permet aux producteurs de créer des gilets plus confortables avec un gain de poids de 10%.

4 fibres qui ont aidé à la création de produits pour la protection des militaire et des force de l’ordre

Spectra Shield®

Depuis 20 ans, ces produits sont destinés aux forces de l’ordre et à l’armée. L’innovation se poursuit avec la gamme de produits Spectra Shield II.

• Le SR-3124 est doté d’une fibre Spectra 3000 à haute résistance infusée dans une construction de blindage dur, assurant les niveaux de protection les plus élevés pour les applications dans les véhicules, les casques et les plaques rigides de gilets.

• Les SA-3113 et SA-3118 proposent des packs souples. Le SA-3113, améliore le bien-être et la souplesse en conservant un niveau de performance élevé. Quant au SA-3118, il améliore les performances balistiques.

Gold Flex®

Honeywell a créé le tissu Gold Flex, que l’on utilise souvent dans des gilets pare-balles. AlliedSignal utilise la technologie Shield pour créer le Gold Shield, qui utilise des fibres d’aramide au lieu de fibres Spectra. Il existe trois types de Gold Shield:

• GoldFlex – utilisé pour les gilets pare-balles discrets
• Gold Shield LCR – utilisé pour les gilets pare-balles discrets
• Gold Shield PCR – utilisé pour fabriquer casques et plaques rigides

Twaron®

Twaron® est une fibre d’aramide créée par Akzo Nobel. Elle utilise plus de 1000 fils finement filées qui agissent comme une éponge énergétique. Elle peut absorber les impacts des balles et disperser son énergie à travers la fibre. Comme il y a beaucoup de fils, l’impact se disperse rapidement.

Selon la société, la technologie des microfilaments permet une absorption d’énergie maximale au moindre poids, tout en offrant souplesse et confort. Il a également indiqué que l’utilisation de Twaron® dans des gilets pouvait considérablement réduire le poids total du produit, le rendant ainsi agréable à porter. Akzo a déclaré que la couture des panneaux de Twaron® n’est pas nécessaire et que son absence entraîne une charge plus légère et une sensation plus douce tout en offrant la même protection.

En 2000, la société japonaise Teijin a acheté Twaron®. Cela a abouti à une nouvelle société, Teijin Twaron. Depuis 2007, le nom Teijin Twaron a été changé en Teijin Aramid. La société Dupont avec son Kevlar® est l’un des principaux concurrents de Teijin Aramid.

Dyneema

Dyneema® est une autre fibre utilisée pour créer des gilets pare-balles. Dyneema a été créé et presque oublié. Ron Koningsveld et Albert Pennings manipulaient les molécules de polyéthylène avec un processus de cristallisation. Ce qu’ils ont découvert, c’étaient des cristaux à agiter. Ce fut une première, car la cristallisation a généralement lieu au refroidissement.

Les molécules ont permis une forte interaction de liaison entre chaque molécule. À la suite de cette découverte, Piet Lemstra et Paul Smith de DSM sont allés plus loin dans le développement. Dyneema®, une fibre de polyéthylène, présente un rapport résistance / poids élevé, la fibre est légère avec une flottabilité positive et offre un taux élevé d’absorption d’énergie.

Avec l’introduction de la technologie Dyneema® Force Multiplier en 2014, DSM a fait un énorme pas en avant dans la technologie des matériaux balistiques. Les matériaux balistiques souples SB-115 et SB-117 sont 28% plus solides que les matériaux balistiques souples précédents, ce qui donne des gilets environ 25% plus légers et beaucoup plus flexibles.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here